Télécharger Alertanoo maintenant     Bientôt sur l'AppStore

Alertanoo

est une application de notifications non nominative, non intrusive créée par les Réunionnais, pour les Réunionnais.

Elle permet de bloquer rapidement les risques de transmission. Elle n'effectue ni géo-localisation, ni surveillance et n'envoie pas d'informations personnelles depuis le smartphone de l'utilisateur dont elle ignore l'identité et le numéro de téléphone.

Alertanoo, comment ça marche ?

Comment ça marche

Je télécharge via le site ou les stores

J'active le Bluetooth

J'autorise l'appli à fonctionner au premier plan et l'envoi des notifications.


L'application reconnaît les autres applications qu'elle croise à proximité et enregistre l'historique crypté de ces croisements (cette étape est totalement invisible aux utilisateurs)

Si je présente des symptômes et consulte mon médecin traitant :
- Je suis négatif : je n'ai rien à faire
- Je suis positif : le médecin me donne un code qui m'autorise à prévenir anonymement les individus croisés depuis 21 jours

En validant l'envoi, ma liste de croisements cryptée est envoyée sur le serveur de transmission


L'alerte est ensuite notifiée par le serveur aux utilisateurs que j'ai croisés, sans que personne ne connaisse mon identité. Après transmission, la liste cryptée est effacée sur mon téléphone et sur le serveur

Les personnes alertées se font dépister. Un dépistage ciblé = des vies sauvées

Pourquoi le projet de l'application Alertanoo ?

Constatant les impacts de cette crise sur la population réunionnaise et sur l’économie locale, un groupe de chefs d’entreprise s’est dit qu’il fallait réagir : en apportant une petite pierre à l’édifice de la reconstruction de La Réunion et de la protection des personnes.

C’est ainsi qu’est née l’application “Alertanoo”.

Alertanoo est une application gratuite, 100% réunionnaise : créée par des Réunionnais pour les Réunionnais.

Alertanoo peut être un cas d’expérimentation réussie, c'est en tout cas l’espoir de ses créateurs.

Si Alertanoo est un succès à La Réunion, cette réussite sera une preuve de la solidarité des Réunionnais.

Alertanoo pourrait être dupliquée dans la zone OI, en métropole et dans les autres territoires d’outre-mer. Elle peut être un marqueur de l’innovation et de la créativité réunionnaises.

L’application Alertanoo est aussi un exemple de partenariat public/privé travaillant de concert pour une cause supérieure : protéger nos proches et nos emplois.

Alertanoo est une solution apportée pour un déconfinement sécurisé : elle permettrait d’aider les Réunionnais à retrouver leur mobilité en complémentarité de l’ensemble des dispositifs barrières existants.

Alertanoo permettrait une reprise de la vie économique et sociale de notre territoire.

Après le mouvement des Gilets Jaunes en 2018, ce nouvel épisode d’arrêt brutal de l’économie risque d’engendrer une casse sociale importante. Adopter, télécharger, utiliser l’application Alertanoo pourrait aider l’économie locale à se relever.

Protéger nos familles, sauvegarder nos emplois tels sont les objectifs du projet d’application “Alertanoo”.


Alertanoo

pour freiner la contagion


Questions fréquentes

Nous sommes un collectif d’entreprises citoyennes, il ne s’agit pas ici d’une application développée par l’État.
En effet, l’application n'enregistre aucune donnée nominative : ni le nom, ni le téléphone, ni l’e-mail. Elle ne vous géolocalise pas. Elle enregistre les ID cryptés des utilisateurs que vous avez croisés et les efface après 21 jours. Ces ID sont cryptés et aléatoires. En plus de proposer une inscription non nominative, son utilisation est basée sur le volontariat.
Sur l’initiative de l’utilisateur ayant été testé positif à la maladie, les données qu’il remonte sur le serveur sont les identifiants cryptés des autres applications qu’il a croisées, sans dévoiler son propre identifiant. Les identifiants ainsi remontées permettent au serveur d’alerter par une notification les utilisateurs croisés. Aucune autre donnée n’est collectée, et l’application fonctionne avec le Bluetooth et sans le GPS. On est très loin de Big Brother.

Vous ne donnez accès à aucune donnée nominative. L’application va enregistrer les identifiants cryptés des applications des autres utilisateurs que vous aurez croisés lors des 21 derniers jours. Si vous devenez positif à la maladie, vous pouvez décider d’en informer les personnes que vous avez croisées en libérant la liste de tous les identifiants cryptés des utilisateurs croisés durant la période des derniers 21 jours. La seule donnée que vous communiquerez est la liste des identifiants cryptés que vous avez croisés, votre identifiant n’étant pas communiqué. Les personnes que vous avez croisées recevront une notification leur indiquant qu’elles ont croisé une personne devenue positive à la maladie, sans savoir bien sûr de qui il s’agit. Il appartiendra donc à ces personnes croisées de prendre les précautions définies par l’Autorité de Santé et veiller à sa santé dans une telle situation. C’est tout !

L'application ignore votre état de santé. Si vous tombez malade du Covid-19, vous pouvez décider d'en alerter les personnes que vous avez croisées tout en ne dévoilant pas votre identité. Ces personnes ont donc une information vitale car leur permettant de prendre les mesures de sécurité qui s’imposent.

L’application ne vous géolocalise pas, vous pouvez désactiver la fonction GPS de votre mobile. Elle utilise le Bluetooth pour détecter les autres applications Alertanoo dans votre proximité. Elle stocke leurs identifiants cryptés aléatoires pendant 21 jours puis les supprime.

Personne ne connaît votre nom puisque l’application ne vous le demande pas.

Nous ne pouvons pas utiliser vos données personnelles, tout simplement parce que Alertanoo ne requiert aucune donnée personnelle ! Les listes de croisements sont des « données pseudonymisées » et celles ci sont effacées à chaque transmission, à la fois dans la mémoire du smartphone et sur le serveur de transmission.
Le seul modèle économique défendu par notre collectif d’entreprises, est que la vie économique et sociale redémarre à La Réunion.

Alertanoo profite de l’effet d’expérience de Singapour, mais s’en distingue en utilisant Google Nearby, qui est un cocktail de technologies plus fiables que le Bluetooth seul. Nous avons aussi resserré les délais d’interaction à 5 minutes au lieu de 30 minutes, et nous comptons sur le sens des responsabilités des réunionnais pour que cette application soit installée sur chaque téléphone à la Réunion, ce qui est une condition essentielle pour son efficacité. Singapour n’a pas non plus généralisé le port du masque, et c’est donc la preuve que les applications ne sont pas LA solution mais font partie d’un ensemble de mesures d’accompagnement comme le port généralisé du masque et le dépistage de masse.

Questions techniques


C’est toute la difficulté du Bluetooth qui, on le sait, ne fait pas partie des protocoles les plus fiables. Les puces Bluetooth installées dans nos téléphones sont de performance et de génération différentes. Il n’y a pas d’uniformité matérielle et logicielle et donc nous sommes face à un protocole qui n’est pas à 100% fiable. Cela explique aussi que ce type d’applications tardent à sortir. C’est la raison pour laquelle Alertanoo utilise Google Nearby, qui est un package de fiabilisation existant, réunissant le Bluetooth, l’ultra-son et la connection Internet.
Alertanoo ne réussira pas, à elle seule, à venir à bout du Covid-19. C’est un élément dans un arsenal global (Mesures barrières, masques, traitements, vaccins) et ce n’est que la première version d’une application que nous devrions améliorer.
C’est une initiative territoriale pour sécuriser autant que possible la sortie du confinement, et ainsi réduire le risque de la 2ème vague qui achèverait de plonger la Réunion dans le chaos.

L’application est développée selon les standards de sécurité en vigueur. Afin de sécuriser l’application, un audit de sécurité externe et indépendant a été réalisé par la société OpenSphere, expert indépendant et reconnu en cyber-sécurité. OpenSphere a obtenu le label France Cyber Security en octobre 2015, pour son offre d’audit. De plus, Alertanoo prépare actuellement son dossier d’étude d’impact à destination de la CNIL, même si 100% de ses recommandations ont été suivies avec soin.

Bien évidemment personne n’est à l’abri d’une attaque, mais nous avons développé l’application selon les protocoles de sécurité en vigueur. Un audit de sécurité indépendant a été réalisé sur la version Android. La version iOS suivra dans un second temps. Nous resterons constamment en veille sur ce point.

Nous avons aujourd’hui déterminé un paramètre de déclenchement entre deux applications lorsque le contact est établi à moins de 5 mètres et pour une durée de 5 minutes. La durée de contact sera ajustable et affinée sur les recommandations des professionnels de santé.

Il faut atteindre un seuil de 70% d’équipement pour que ce type d’application soit pleinement efficient. Il faut donc que l‘application se propage plus vite que le virus lui même ! C’est pour cette raison que La Réunion est un territoire idéal pour lancer ce type d’application. De par le taux d’équipement des réunionnais en smartphone, leur appétence pour la technologie et la capacité à déployer une couverture médiatique rapide sur l’ensemble du département, nous pouvons rapidement atteindre cet objectif.

Nous voyons fleurir en Europe plusieurs applications similaires. Alertanoo gardera sa philosophie initiale très respectueuse de la vie privée des utilisateurs. Avec le déconfinement et le redémarrage des déplacements internationaux, nous rendrons Alertanoo compatible avec le protocole Européen PEPP-PT auquel StopCovid se rattache. Pour parachever notre totale transparence, le code de l’application Alertanoo a vocation à être publié en Open Source et à être disponible à toute initiative similaire dans d’autres pays.

La différence fondamentale entre Alertanoo et StopCovid est que Alertanoo est l’initiative indépendante de citoyens souhaitant se mettre en sécurité lors du déconfinement, sans rattachement à une autorité de tutelle.
Alertanoo n’est pas à proprement parler une application de « contact tracing » ou de « proximity tracing » au sens où Alertanoo n’intègre pas d’algorithme permettant de reconstituer un arbre de contamination. L’autre aspect qui la distingue d’autres applications, est l’utilisation d’une technologie éprouvée améliorant les communications Bluetooth notamment entre iOS et Android.
Même si Alertanoo se base sur le protocole ROBERT de l’INRIA, elle s’en différencie par l’adoption d’un niveau de décentralisation un peu plus poussé, en ne remontant les données au serveur central qu’à l’initiative de l’utilisateur, et une fois seulement qu’il en a été autorisé par un professionnel de santé, à l’occasion d’un dépistage positif.

Questions sanitaires


Je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je ne me rends pas directement au cabinet du médecin, au laboratoire ou aux urgences. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires j’appelle le SAMU- Centre 15. Si je suis infecté, je libère mes données de croisements à travers l'application. Après vérification par l’autorité de santé que l’ID ayant libéré ses données soit réellement affecté par le COVID19, l’autorité de santé peut envoyer une push à l’ensemble des ID croisés. L’envoi de ce push se fait via l’application sans que personne ne connaisse l’identité des personnes réceptionnaires du push.

Vous êtes la seule personne à pouvoir libérer vos données depuis votre téléphone puisque la liste des identifiants cryptés croisés n’est stockée que dans votre téléphone.

Je vais recevoir une alerte automatiquement. Ce push va être envoyé via l’application. Personne ne connaît ni votre nom, ni votre numéro de téléphone.

Je dois contacter mon médecin traitant, je limite les interactions sociales, je reste confiné, et après diagnostic médical, je me fais dépister. Rien ne m’oblige à faire quoi que ce soit. L’application est basée sur le volontariat et le sens des responsabilités. Il est évident que nous appelons au civisme de chaque utilisateur.

Lorsqu’une personne est testée positive, l’autorité de santé lui fournira un code éphémère autorisant cette personne à fournir à notre serveur sa liste des identifiants cryptés croisés depuis les 3 dernières semaines. Ce code d’autorisation ne sera délivré qu’aux réels cas positifs. Sans lui les autres utilisateurs n’ont pas la possibilité de remonter leurs listes.